13 mai 1943

 

LA MISSION

Ramrod 71 – Opération 55 de la 8ème Air Force des USA

Narration ( Jean-Pierre Ducellier )

169 B17 “Forteresse” de la 8e Air Force des USA prévus pour cette opération.

Objectif prévu : Dépôt et ateliers de réparation d’avions Potez de Méaulte

Mais deux autres objectifs – les aérodromes de Fort Rouge et de Longuenesse se trouvant à proximité de St-Omer vont servir de diversion pendant l’attaque principale de Méaulte.

L’objectif principal : Méaulte.

97 B17 prévus :

      • 24 B17 / 306e BG
      • 25 B17 / 91e BG
      • 21 B17 / 303e BG
      • 27 B17 / 305e BG

Vol en 5 formations successives prévues de 18 à 20 bombardiers.

Dans l’ordre : 306e BG – 91e BG – 303e BG – 305e BG – Groupe composite formé du
Lead Squadron : 305e BG + High Squadron : 306e BG + Low Squadron : 91e BG.

A signaler une manœuvre de diversion au-dessus de la Manche également effectuée par cette force principale avant de pénétrer en France.

Escorte prévue par 13 Squadrons de Spitfire Mk IX de la RAF (147 chasseurs).

La route prévue :

Base ... Beachy Head – 50°15’N / 01°10’E – 50°10’N / 00°20’E – Beachy Head – Dungeness –Berck (RV avec escorte) – Initial Point (Jonction de la voie ferrée et de la route au Sud de Flesselles) – Méaulte – Virage à gauche – Berck – Hastings … base.

Le déroulement du raid :

Perte d’un B17 accidentellement. Rafale de mitrailleuse accidentelle dans l’aile arrière provoquant la chute de ce bombardier dans la Manche.

Entrée au-dessus de Cayeux, une vingtaine de kilomètres au Sud du point prévu à 16h11 / 16h12.

RV avec les Spitfire juste avant cet endroit.

Initial Point : Sud de Flesselles : 16h23.

Méaulte : Bombardement de 16h28 à 16h30.

88 B17 y largueront :

      • 863 bombes de 500 livre GP
      • 16 bombes de 300 livres GP

D’une altitude allant de 6 450 à 7 620 mètres.

Excellente concentration de bombes sur l’objectif et autour de celui-ci.

Retour en survolant la région de Doullens vers 16h38 / 16h40.

Berck-sur-Mer : 16h50.

Hastings : 17h06.

Base : 17h45.

Le raid ne s’est pourtant pas effectué sans difficultés.

16h20 : Au Sud-Ouest de la région d’Abbeville, le B17 F "Forteresse"# 42-29642 du 91e BG a été victime du Lt Hoppe du Grupe II de la JG26.

7 membres de l’équipage sont tués et 3 sont faits prisonniers.

16h25 : Arrivée aux environs de l’Initial Point (Sud de Flesselles), le B17 F "Forteresse"
# 42-5406 du 91e sera endommagé et fera un evasive action vers le Nord.

Un homme sautant en parachute aux environs de Naours (hébergé dans ce village), un autre parachutiste blessé sera fait prisonnier au niveau de la Vicogne.

Ce B17 endommagé gagne alors la région d’Orville … Cependant, le Major Priller du Stab de la JG26 basé à Lille / Vendeville va poursuivre et attaquer ce quadrimoteur au Sud-Est de la région de Doullens … Virage à 360° au-dessus de Sarton … dernière rafale de mitrailleuses du chasseur allemand et ce B17 du 91e BG explosera en l’air et se dispersera sur le village d’Amplier. Queue sur le terrain de football avec un mitrailleur resté à son poste de combat, un autre aviateur tombé à côté imprimant son empreinte dans le sol …

Les moteurs et les ailes iront s’écraser sur le bord de l’Authie quelques centaines de mètres plus à l’Ouest.

Au total 7 tués et 3 prisonniers. A signaler l’un des aviateurs retrouvé mort sur le territoire de Huleux.

16h35 / 16h40 : Un troisième B17 cette fois du 305e BG, attaqué au cours de son retour par d’autres chasseurs allemands (très probablement de la JG2) s’écrasera à proximité de la ferme du Calimont sur le territoire de Lucheux.

Il s’agit du B17 # 42-29647 de ce 305e BG.

Officiellement 5 tués et 5 prisonniers.

A signaler le Sgt Vertefeuille, blessé tombé en bordure du bois du Watron sera aidé par Lucienne Houllier de Lucheux avant d’être fait prisonnier.

Le Sgt Brandt sera caché par Jules Viez, cantonnier de Lucheux et après avoir été dissimulé dans les fossés du bois sera transféré à Brévillers puis à Frévent.

En plus de ces 3 B17 abattus par la chasse allemande, 11 autres B17 auront été endommagés (9 légèrement et 2 gravement).

En résumé, les attaques de la chasse allemande ont commencé rapidement au Sud-Ouest d’Abbeville jusqu’à l’Ouest d’Amiens pour reprendre au-dessus de la région de Méaulte et s’intensifier pendant le retour des quadrimoteurs américains entre Méaulte – Doullens – Auxi.

Au total, les mitrailleurs américains à bord des B17 "Forteresse" revendiqueront les scores suivants :

  • 7 avions ennemis détruits (3 FW 190 + 4 Me 109)
  • 3 avions ennemis probablement détruits (2 FW 190 + 1 Me 109)
  • 1 avion ennemi endommagé (1 Me 109)

A signaler, quelques tirs de DCA lourde au cours du trajet mais très peu intenses.

L’escorte de chasse

Composée des Spitfire Mk IX de la RAF britannique.

3 escortes rapprochées et 3 escortes à haute altitude.

1er Fighter Cover

Composé de 20 Spitfire Mk IX des Squadrons 315 et 316 (Squadrons polonais de la RAF).

Il s’agit de l’escorte de la formation de tête des bombardiers américains.

Entrée à Cayeux à 16h10 avec les B17 .

Ces deux Squadrons seront lourdement engagés dans la région d’Abbeville jusqu’à l’objectif et jusqu’à 30 kilomètres à l’Ouest de l’objectif, lors du retour.

Attaque en particulier par 2 groupes de 20 Me 109 chacun, par un groupe de 20 FW 190 et par d’autres petits groupes de 2, 3 ou 4 avions ennemis.

Sortie de France à 16h45.

Au cours des combats :

Les victoires revendiquées

  • 1 FW 190 sera revendiqué détruit par le P/O Gora du Squadron 316
  • 1 Me 109 détruit par le W/Cdr Kolaczkowski
  • 2 FW 190 endommagés

Les pertes

"P/O Kuryllowicz reported cooling trouble and was last seen going down"

Nous avons trouvé le serial BS 410 de ce chasseur britannique dans les marais d’Occoches lors de son extraction qui a eu lieu ce dimanche 11 décembre 2005 par Pierre Ben est sa petite équipe.

A signaler tout de même qu’à ce jour, un autre Spitfire Mk IX abattu dans la région de Doullens en même temps (Sqd/Ldr Boulton du Sqd 416 – RCAF) n’a pas été retrouvé.

Le témoignage du P/O Kuryllowicz qui vit actuellement au Canada correspond parfaitement avec les témoignages des habitants d’Occoches demeurant dans ce village à cette époque (en particulier celui de Jean Brasseur qui alla le rejoindre dans le bois des Bouloies entre Occoches et Neuvillette, là où il venait de tomber. Les habitants d’Occoches signalant qu’à cette époque il était dit que cet aviateur était un polonais.

Il ne fait donc plus de doute qu’il s’agit bien de ce Spitfire Mk IX du Squadron 315 qui s’est écrasé dans les marais d’Occoches.

A signaler que l’Hptm Naumann du Staffel 6 du Grupe II de la JG 26 revendique ce 13 mai 1943 la destruction d’un Spitfire, 20 kilomètres au Nord-Ouest d’Albert à 16h35. Il peut bien sûr s’agir de cet avion mais ceci ne peut être certifié.

2e Fighter Cover

11 Spitfire Mk IX du Squadron 331 et 12 Spitfire Mk IX du Squadron 332 de la RAF (Squadrons norvégiens).

Parcours similaire mais escorte de la formation centrale des bombardiers.


Victoires réclamées

Squadron 331 : 1 FW 190 probablement détruit

1 FW 190 endommagé

Squadron 332 : 1 FW 190 descendu

1 FW 190 endommagé

1 Me 109 endommagé

Les pertes

Un Spitfire Mk IX # LZ 948 du Squadron 332 : 2nd Lt B. Raeder.

Ce pilote sautera en parachute à l’Est de Bray et parviendra à échapper aux recherches allemandes.

Le Lt Leuschel du Staffel 8 du Gruppe II de la JG 26 revendique la destruction d’un Spitfire à l’Ouest de Bray à 16h32.

3e Fighter Cover

10 Spitfire Mk IX du Squadron 403 dont le W/Cdr Johnson + 12 Spitfire Mk IX du Squadron 416.

Escorte de la formation arrière des quadrimoteurs américains.

Parcours identiques et combats identiques en particulier dans la région de Doullens.

Victoires réclamées

2 FW 190 et 1 Me 109 détruits

1 FW 190 et 2 Me 109 endommagés

Les pertes

3 Spitfire Mk IX de la RCAF

1 Spitfire Mk IX du Squadron 403 # BS 104 perdu : F/Sgt W.G. Uttley.

Crash à proximité de Pys.

2 Spitfire Mk IX du Squadron 416 :

Spitfire # BS 430. S/Ldr F.H Boulton : "peut-être touché par la DCA, il a sauté en parachute. Prisonnier et gravement blessé, il sera rapatrié en octobre 1943 en Angleterre".

Spitfire Mk IX # BR 626. Sgt FW McKim :Tombé dans la Manche, 30 miles à l’Ouest du Touquet. Non retrouvé.

"It is believed this section of S/Ldr Boulton and Sgt Mc Kim were bounced at about Doullens approx. 16h40".

Le Major Priller du Stab de la JG 26 revendique une victoire sur un Spitfire Mk IX,
8 kilomètres au Nord-Ouest d’Etaples.


Protection haute

1ère High Cover

23 Spitfire Mk IX des Squadrons 122 et 453 voleront à 9 000 mètres d’altitude, au-dessus des B17, de Berck jusqu’à Méaulte, Doullens, Berck.

Victoires réclamées

1 FW 190 et 1 Me 109 endommagés.

2ème High Cover

13 Spitfire Mk IX du Squadron 611 + 10 Spitfire Mk IX du Squadron 341 (dont le Cdt Mouchotte).

Couverture des bombardiers à 8 100 mètres d’altitude tout le long du trajet.

Withdrawal Cover

36 Spitfire Mk IX VB des Squadrons 485 + 501 + 222 de la RAF.

Couverture des B17 pendant leur retour entre Berck et Hastings.

Au total les chasseurs de la RAF revendiqueront :

6 avions ennemis détruits (4 FW 190 + 2 Me 109)

1 FW 190 probablement détruit

10 chasseurs allemands endommagés (6 FW 190 + 4 Me 109)

Parmi ces chasseurs allemands abattus signalons que, à priori, celui tombé au Petit-Occoches (commune d’Outrebois) était un Me 109 G6 – 12 de la JG 2 (# 15239) piloté par le Lt Christoph Ruscher qui trouva la mort dans ce crash.

Les revendications cumulées des aviateurs américains et britanniques seront les suivantes (duplications probables) :

17 avions détruits 11 FW 190 + 6 Me 109

4 avions probablement abattus 3 FW 190 + 1 Me 109

20 avions endommagés 13 FW 190 + 7 Me 109

Pendant ce temps, 72 B17 des 94e BG, 95e BG et 351e BG effectueront une diversion de Orford Ness jusqu’aux côtes des Pays Bas avant de revenir à North Foreland et d’entrer en France au-dessus du Touquet pour aller bombarder les aérodromes de Fort Rouge et de Longuenesse dans la région de St-Omer.

Cette Force étant protégée par 3 groupes de P47 de la 8e Air Force.

Retour
 
ce site a été créé sur www.quomodo.com