Renaissance du Spitfire BS 410 – Soixante six ans après son crash

Le 27 mai 2009, Piotr Kuryllowicz, pilote Polonais du Squadron 315 de la RAF (Royal Air Force) de Juillet 1942 à Mai 1943, a pu reprendre place, avec beaucoup d’émotion, dans le cockpit d’un Spitfire reconstruit sous l’identité de celui aux commandes duquel il avait été abattu le 13 Mai 1943 en parvenant à s’éjecter in extremis à l’aide de son Crowbar (sorte de petit pied de biche situé à l’intérieur de la porte latérale).

Cette aventure a été rendue possible grâce aux efforts conjugués des membres passionnés de l’association Somme-Aviation 39-45 et de techniciens de l’aéronautique de la Société Airframe Assemblies Ltd, basée à Sandown sur l’île de Wight (Grande Bretagne).

Certaines pièces de structure (essentiellement du fuselage) du Spitfire BS 410 de Piotr Kurylowicz ont été données, en février 2006, à Steve Vizard, PDG de la Société Airframe Assemblies Ltd, par l’intermédiaire de Jean Michel Goyat, qui est depuis devenu membre de notre association.

Ces pièces, utiles à la reconstruction du Spitfire BS 410, ne présentaient aucun intérêt de conservation pour notre association qui a, en revanche, restauré et précieusement conservé les éléments de l’avion qui permettent de contribuer au devoir de mémoire, de faire partager cette aventure humaine et d’illustrer les travaux et recherches historiques des membres de notre association. Selon Steve Vizard, la demande est telle pour un avion aussi mythique que le Spitfire, qu’il est dorénavant admis par la CAA (Civil Aviation Authority - l’administration de l’aviation civile britannique), que puisse être reconstruits des avions dont l’identité est parfaitement documentée et qui, en toute transparence, incorporent des éléments de l’avion d’origine.

C’est ainsi que, soixante six ans après son crash et quatre ans après la récupération de ses éléments, le Spitfire BS 410, qui a repris forme dans les ateliers d’Airframe Assemblies Ltd (dans la configuration modifiée d’un biplace d’un TR 9 à la demande de son propriétaire) a reçu la visite de son dernier pilote, en présence de Pierre Ben, de Jean Michel Goyat, de Martin Phillips, propriétaire de l’avion, et de Peter Arnold, un des historiens du Spitfire les plus reconnus au monde.

Le Spitfire de Piotr Kuryllowicz sera désormais immatriculé  G-TCHI au registre civil anglais. Il sera repeint aux couleurs qu’il portait à l’époque de son crash, codé PK-A et conservera évidemment son Numéro de Serial BS 410. Ce même avion aussi été la monture du célèbre pilote d’origine polonaise, Francis Gabreski, lorsqu’il fut affecté temporairement au Squadron 315 en 1943. Son avion était alors codé PK-E.

Lors du voyage sur l’île de Wight, Pierre BEN a emporté avec lui certaines pièces, qui restent la propriété de l’association, afin d’attester de l’identité de l’appareil retrouvé : " Serial Number " BS 410, emblème du Squadron 315, sélecteur de train, jambe de train, manche, commutateur de tir, divers parties d’instruments, etc…Peter Arnold en tant que représentant de la CAA a pu en certifier l’authenticité.

Retour
 

Article paru dans la Revue "AVIONS" N° 170 (Juillet-Août 2009)

Article Revue Avions_Juillet Aout 2009.jpg

Article paru dans le "DAILY MIRROR " le 29.05.2009 (Anglais)

Article Daily Mirror du 29 05 2009.jpg
Piotr County Press.JPG

Article du Courrier Picard (13 Mai 2013)

Courrier Picard 13 05 2013_70eme anniversaire Occoches_substitution vraie photo.jpg
ce site a été créé sur www.quomodo.com