Eté 1940, des soldats allemands observent les restes du N°795

MS 406.jpg
MS 406 n795 code 5 GC III.7(1).jpg
MS 406 n795.jpg
Viseur2.jpg
Viseur.JPG
OLAER_2.JPG
Piece tubulaire fixation plaque blindage pilote.JPG
Verin radiateur escamotable.JPG

GC III/7 - Mission de couverture sur le secteur d' ABBEVILLE


Le 31 mai 1940 le M.S.406 N° 795 est abattu en flammes par des Bf109 au S.O. d'ABBEVILLE. Son pilote l'adjudant-chef BERTRAND du G.C. III/7 gravement brûlé à la face et aux mains, se pose brutalement dans un verger à MORIVAL.
 
Récupéré, il est tranféré à l'hôpital où il passera un long séjour.
 
En 1942, il gagnera l'Afrique du nord en passant par l'Espagne non sans avoir été interné au camp de Miranda pendant trois mois. Ayant réussi à rejoindre les FAFL, il est volontaire pour la Russie et affecté au Normandie-Niémen le 28/12/1943.
 
Le 26/08/1944, il mène une attaque en piqué, son coéquipier le Lt MARCHI, voit l'appareil de son camarade perdre une aile et s'écraser dans la région de GOUMBINNEN en Prusse Orientale. Rien ne sera retrouvé de son corps ou de son avion.
Porté disparu, il avait 37 ans.

Les recherches

C'est encore à la suite du témoignage d'un agriculteur qui avait vu tomber cet appareil dans son champ que les recherches ont été entreprises. Si les combats menés par la 2ème DCR du colonel de Gaulle dans cette région proche d'Abbeville, ont laissé des souvenirs et encore quelques traces, l'activité aérienne de l'Armée de l'Air à cette période y fut plus discrète. Aussi, ce témoignage sur la perte d'un chasseur Français nous orienta rapidement sur les combats du 31 mai qui vit la perte de quatre D.520 et d'un MS406 dans ce secteur.
La découverte d'indices sur le terrain fut plutôt maigre, mais à la vue des pièces et documents, il est établi que nous avions découvert le site du crash du MS406 n° 795 du GC III/7 perdu le 31 mai 1940.

Pièce de fixation de la plaque de blindage située derrière le pilote

Vérin du radiateur escamotable
Embout d'une durite haute pression OLAERT / Técalemite
Guidon du viseur de secours placé sur le capot moteur (1440)

Remerciements

Nous tenons ici à remercier Monsieur David JOANNON pour son expertise éclairée et pour le prêt de ses photos.
ce site a été créé sur www.quomodo.com