La mission

Mission au cours de laquelle le MS406 N° 908 du Groupe de Chasse I/6 s'est écrasé

Vendredi 7 juin 1940.

Rupture des fronts de la Somme et de l'Aisne (6-9 juin).

Les troupes allemandes foncent vers Rouen.

Base de LOGNES-EMERAINVILLE (Seine et Marne). Groupe de Chasse I/6, dans la soirée, vers 18H00, nouvelle mission d’attaque au sol des blindés.

Secteur Formerie, Forges les Eaux.

Effectif : 3 M.S. 406 (Lt JANOUCH, S/Lt PATURLE, Sgt BENDL).

Les trois chasseurs arrivant sur zone, sont immédiatement repérés et sont accueillis par des tirs anti-aériens ennemis nourris.

L’avion du Lieutenant Svatopluk JANOUCH (Tchèque) reçoit plus de cent projectiles, le pilote est blessé au mollet, il parvient cependant à ramener son appareil à sa base de LOGNES-EMERAINVILLE (Seine et Marne), il est hospitalisé.

Le Morane 406 n° 908 codé 7, du Sous-Lieutenant Jacques PATURLE, et le Morane 406 n° 898 codé 26, du Sergent Emil BENDL (Tchèque), sont mis en flammes et s’écrasent au sol, les pilotes sont tués, il est 18H30, région de Poix (Somme).

Les restes du sous-lieutenant PATURLE d’abord inhumé comme inconnu, sont identifiés au début de l’été 1941, près du village de FRETTEMOLLE (10 Km S-O de POIX) Somme.

Le sergent BENDL trouve lui aussi la mort à quelques kilomètres, sur le territoire de la commune de MOLIENS (Oise). Il est aujourd’hui inhumé à la nécropole Tchécoslovaque de Neuville-St-Vaast (Pas de Calais).

Le lieutenant JANOUCH rejoindra l’Angleterre après l’armistice et continuera le combat dans la RAF. Survivant au conflit, il décède en 1966 à New York, il avait 53 ans.


 

Texte d’une lettre du maire de HESCAMPS-ST-CLAIR (témoin) envoyée à la famille PATURLE

 

« Le 6 juin 1940 vers 14 heures les blindés légers allemands traversent le village, les champs, des avions surveillent la marche.

 

Le 7 juin les gros tanks sont arrivés, les troupes ennemies ramassent la foule des fuyards et tout le village est rempli de mitrailleuses se cachant dans les haies des enclos. A 18 heures le tir contre avions fait rage, il y a des tas de douilles derrière chaque pièce. Dans le ciel les évolutions laissent deviner qu’il y a des combats engagés.

 

Bientôt un spectacle retient l’attention des curieux qui osent regarder. C’est un avion arrivant de l’Est qui est poursuivi et assailli de tous côtés. Il tire, se défend, suit sa route. Arrivé sur le village il pique et descend jusqu’au ras des toits. Est-ce une feinte ? Les mitrailleuses font rage, l’appareil se relève laissant une traînée de fumée derrière lui et va s’écraser dans un champ de labour à la sortie Ouest du village. 18h30. Le moteur s’enterre, la carlingue glisse sur le sol et s’enflamme complètement. Les troupes accourent interdisant à la population d’approcher.

 

Ce n ’est que deux jours après lorsque l’ennemi aura évacué que l’on peut aller voir. Les débris fument encore, on trouve l’aviateur sur son siège à demi carbonisé et portant la trace d’une blessure au coté gauche dans la région du cœur. Les civils l’inhument provisoirement.

 

Sur la queue de l’appareil restée intacte on relève le N° d’immatriculation ce qui permet d’identifier l’appareil et savoir à quelle formation il appartient.

 

Signé Le Maire »

L'appareil

Caractéristiques du Morane-Saulnier MS406C1 N° 908

Moteur N°406573 - Appareil du Sous-Lieutenant Jacques PATURLE

 

Doté d'une structure métallique, il avait un revêtement mixte constitué d'aluminium, de contre-plaqué et de toile.

Moteur : un Hispano-Suiza 12Y31 de douze cylindres en V à refroidissement par liquide, d'une puissance de 860 ch.

Armement : un canon Hispano-Suiza HS-9 ou HS-404 de 20mm alimenté par 60 obus entre les deux rangées de cylindres et deux mitrailleuses MAC 34 de 7,5mm dans la voilure.

Vitesse maximale : 486 km/h à une altitude de 5000m.

Du 3 septembre 1939 au 24 juin 1940, 156 Morane MS 406, ont été détruit par l'adversaire en combat aérien ou par la Flak.

 

Type

Chasseur    MS 406

Envergure

10,65 m

Longueur

8,15 m

Hauteur

2,82 m

Poids en charge

2720 kg

Plafond pratique

9400 m

Distance franchissable

800 km

Le pilote

Né à Grenoble le 8 Juin 1918, Jacques PATURLE est reçu à l'école de l'Air à SALON en 1937. Le 12 mai 1940, il rejoint le GC 1/6. Le 18 mai après un engagement contre des Dornier 17, il est blessé à l’épaule par des tirs de la Flak dans la région de ST QUENTIN, il ramène son avion au terrain après un vol de 150 Km. Il est hospitalisé.

Ecourtant sa convalescence il rejoint son groupe le 5 juin. Le 6 juin, la Flak endommage de nouveau son appareil lors d’une attaque de blindés, dans la région de ROYE.

Le 7 juin disparaît ce courageux pilote à la veille de ses 22 ans. Mort pour la France aux commandes de son M.S. 406, près du village de Frettemolle dans la Somme. Inhumé sur place près de l’épave de son appareil, une croix portant la mention «aviateur inconnu». Identifié en juillet 1941, il sera exhumé puis inhumé à nouveau le 27 juillet 1941, au cimetière de FRETTEMOLLE, en présence de sa mère et de ses frères Bruno et Xavier. Il trouve enfin le repos éternel le 24 octobre 1949, rapatrié par les siens, dans le caveau de famille à St LAURENT du PONT (Isère).

 

 

Carnet de vol.jpg
Tombe de Paturle.jpg
Epave fumante.jpg
Frettemolle Cahier des Sepultures 22J98.jpg
Frettemolle 05 08 1941 Progres de la Somme.jpg

 

Nous tenons à exprimer nos plus vifs remerciements à Monsieur Xavier PATURLE (son frère), à Monsieur VASSEUR Maire délégué de FRETTEMOLLE (Somme), à Monsieur le Secrétaire Général de la ville de St LAURENT du PONT (Isère), à Madame et Monsieur SANTARELLI, Monsieur Dany DHEILLY (S.A. 39-45) pour leur aide précieuse.

Dossier réalisé par Alain Boutté
ce site a été créé sur www.quomodo.com