Introduction :

D’après nos informations recueillies au Public Record Office de Kew en Angleterre, il semble, à priori, que la victoire revendiquée par le F/Lt Hume du Squadron 485 (NZ) juste après le bombardement de Glisy par les B26 américains puisse correspondre à ce Me109 du Lt Rimarski qui s’est écrasé à Talmas ce 19 août 1943.

Le F/Lt Hume volait sur un Spitfire Mk IX.

 

Cela est cependant à vérifier car les B26 américains revendiqueront également un avion ennemi abattu et 2 endommagés dans cette zone de combat juste après avoir bombardé Amiens et alors qu’ils étaient sur le chemin du retour.

 

Pour l’instant, nous ne savons pas si l’avion détruit par les équipages des B26 est un FW190 ou un Me109 mais peut-être ces mitrailleurs américains l’ignorent-ils eux-mêmes.

En revanche, en ce qui concerne les revendications des pilotes de la Royal Air Force dans cette région et concernant ce "dogfight" ou "running fight" du 19 août 1943, il semble bien qu’un seul Me109 ait été abattu dans cette région au cours de ces combats, celui revendiqué par le F/Lt Hume.

 

 

Nous donnerons ci-après un résumé de l’action aérienne qui se déroula ce jeudi 19 août au-dessus de notre région et au cours de laquelle le Lt Rimarski y perdit la vie.

 

 

19 Août 1943 Ramrod 209

 

Narration (Jean-Pierre Ducellier) :

 

L’opération Ramrod 209 s’est déroulée en trois parties :

 

Première partie : Attaque de l’aérodrome d’Amiens / Glisy

Seconde partie : Attaque de l’aérodrome de Poix

Troisième partie : Attaque de l’aérodrome de Poix

 

Seule la Première partie de l’opération Ramrod 209 est narrée ci-après car c’est au cours de cette attaque aérienne que le Lt Hans Joachim Rimarski a perdu la vie à Talmas le 19 août 1943.

 

premiere partie

 

 

Objectif : Aérodrome d’Amiens / Glisy – Attaque prévue à 11h30

Forces utilisées : 36 B26 "Marauder" de l’US ASC.

 

 

Protection des bombardiers :

 

 

Close Escort 125e Airfield : Squadron 132 Spitfire Mk V

Squadron 602 Spitfire Mk V

 

 

Biggin Hill : Squadron 130 Spitfire Mk V

Squadron 234 Spitfire Mk V

 

Escort Cover Redhill : Squadron 131 Spitfire Mk V

Squadron 503 Spitfire Mk V

 

 

High Cover Biggin Hill : Squadron 341 Spitfire Mk IX

Squadron 485 Spitfire Mk IX

 

Target Cover Northolt : Squadron 303 Spitfire Mk IX

Squadron 316 Spitfire Mk IX

 

1er Fighter Sweep Tangmere : Squadron 193 Typhoon Ib

Squadron 197 Typhoon Ib

Squadron 245 Typhoon Ib

 

2e Fighter Sweep 125e Airfield : Squadron 174 Typhoon Ib

Squadron 175 Typhoon Ib

Squadron 245 Typhoon Ib

 

3e Fighter Sweep 124e Airfield : Squadron 181 Typhoon Ib

Squadron 182 Typhoon Ib

Squadron 247 Typhoon Ib

 

les bombardiers :

 

36 B26 "Marauder" attaqueront l’aérodrome d’Amiens / Glisy en y larguant :

 

341 bombes de 300 livres GP

avec des résultats estimés good.

 

 

Tous les bombardiers pourront regagner l’Angleterre.

9 auront été endommagés par la DCA qui sera cependant estimée avoir été modérée.

Un avion ennemi est revendiqué détruit par les mitrailleurs des B26 et 2 autres avions ennemis endommagés.

 

les chasseurs :

 

Les B26 et l’ensemble de leur escorte (Close, Target et High Cover), après avoir effectué leur rendez-vous avec les bombardiers à 11h00 à une altitude de 3 600 mètres au-dessus de Rye, ont pénétré en France au-dessus de Cayeux pour se diriger sur Amiens.

Les formations de chasseurs se trouvent à ce moment réparties et échelonnées dans le ciel jusqu’à 5 700 mètres d’altitude.

 

Close Escort :

 

24 Spitfire Mk Vb des Squadrons 132 et 602 (125e Airfield)

24 Spitfire Mk Vb des Squadrons 130 et 234 (Biggin Hill)

 

Ces 48 Spitfire Mk Vb effectueront leur rendez-vous à 11 heures avec les B26 au-dessus de Rye et se dirigeront avec ces bombardiers vers Dungeness pour les escorter ensuite jusqu’au-dessus de Amiens / Glisy.

 

Deux formations de FW190 et de Me109 seront alors engagées par les squadrons de cette "Close Escort" au-dessus de la région d’Amiens / Glisy ainsi qu’au moment où ces B26 quitteront leur objectif (aux environs de 11h30 / 11h35).

 

Résultat de ces combats :

 

Revendications des pilotes de la RAF :

 

3 FW190 endommagés

Un par le Squadron 234 (à proximité d’Amiens) 10h45 / 12h25

Un par le Squadron 602 (région d’Amiens) 10h40 / 12h05

Un par un autre "Spitfire" de cette Close Escort

 

Pertes de la RAF :

 

2 "Spitfire" Vb du Squadron 234 endommagés

 

Escort Cover :

 

 

24 Spitfire Mk Vb et Vc des Squadrons 131 et 504 (Redhill)

 

Ces chasseurs de la RAF rencontreront de petites formations de FW190 au moment où les B26 quittent leur objectif d’Amiens / Glisy.

 

Revendications des pilotes de la RAF :

 

1 FW190 endommagé par le Squadron 131 (région d’Amiens) 10h36 / 12h25

 

Pertes de la RAF :

 

Aucune perte.

 

High Cover :

 

24 Spitfire Mk IX des Squadrons 341 et 485 (Biggin Hill)

 

Alors que les B26 attaquent Amiens / Glisy, les Spitfire Mk IX de cette High Cover seront engagés dans cette région par environ 10 à 16 FW190 et Me109. Ils le seront une nouvelle fois au moment où les B26 et leur escorte quitteront leur objectif de Glisy, après le bombardement (vers 11h35 / 11h40).

 

Revendications des pilotes de la RAF :

 

1 Me109 détruit par le Squadron 485 (F/Lt Hume)

Il s’agit très probablement du Me109 du Lt Hans Joachim Rimarski

3 FW190 endommagés par le Squadron 485 (10h46 / 12h25)

1 FW190 probablement détruit par le Squadron 341

1 FW190 endommagé par le Squadron 341

1 Me109 endommagé par le Squadron 341 (10h45 / 12h25).

 

Tous ces combats ayant eu lieu ("running fight") se sont déroulés dans la région d’Amiens et sur le trajet retour au Nord de cette ville.

 

Pertes de la RAF :

 

Aucune perte.

 

Target forward support ou Target Cover :

 

24 Spitfire Mk IX des Squadrons 303 et 316 (Northolt)

 

Cette formation était destinée à assurer la protection au-dessus de l’objectif (Amiens / Glisy) avant l’arrivée des bombardiers et pendant le bombardement.

Décollage de ces chasseurs polonais de la RAF à 10h35 mais en approchant d’Amiens, les contrôles britanniques vont les prévenir que des avions ennemis se trouvent au Nord de la zone de l’objectif.

Virant vers cette région, 5 ou 6 FW190 seront engagés par les Spitfire IX du Squadron 316 qui, à leur tour, vont être attaqués par une vingtaine de FW190.

 

Revendications des pilotes de la RAF :

 

4 FW190 détruits par le Squadron 316

1 FW190 probablement détruit par le Squadron 316

5 FW190 endommagés par le Squadron 316

 

Ces combats ont eu lieu au Nord d’Amiens 10h36 / 12h30

 

Pertes de la RAF :

 

1 Spitfire Mk IX du Squadron 316 détruit (F/O Prochnicki)

(Voir excavation réalisée à Naours)        

 

Les 4 FW190 revendiqués détruits l’ont été par les pilotes suivants, tous du Squadron 316 :

 

W/Cdr Jabszewicz

F/Lt Kaczmirek

F/Lt Jeka

F/O Janorowski

 

Les Spitfire Mk IX du Squadron 303, restés au-dessus de la zone de ces engagements, n’ont eu aucun combat avec les avions ennemis.

Les pilotes de ce "Wing de Northolt" ont aperçu, au cours de cette opération, des FW190 attaquer les B26 au Nord d’Amiens.

 

Premier Fighter Sweep :

 

 

Prévu à 1 800 / 2 400 mètres d’altitude selon le trajet :

Trouville – St-Aubin-sur-Mer – Caen – Bayeux

 

Le Wing de Tangmere (24 Typhoon Ib) après avoir décollé à 10h32 et volé au ras des flots, prendra de l’altitude 12 miles au large des côtes ennemies entrant en France au niveau de Trouville à 1 800 / 2 400 mètres d’altitude et se dirigera vers Bernay et Beaumont-le-Roger selon les ordres prévus.

Cependant, ces avions feront très vite demi-tour à cause de nuages estimés à 10/10.

Les conditions semblant meilleures à l’Ouest, les avions pénètreront pourtant de nouveau au-dessus de Saint-Aubin-sur-Mer pour effectuer un sweep sur les aérodromes de la région de Caen avant de survoler Bayeux et de sortir de France à Ouistreham.

 

Deuxième Fighter Sweep :

 

Prévu à 2 400 mètre d’altitude selon le trajet suivant :

Ault – Poix – Amiens

 

A 10h33, 25 Typhoon Ib des Squadrons 174, 175 et 245 décolleront de Lydd.

Après avoir volé au ras des flots jusqu’à 11h10, les avions de ce 121e Airfield prendront de l’altitude pour pénétrer en France et effectuer un Sweep dans la région de Ault – Poix – Amiens à 2 400 mètres d’altitude.

 

Les avions du Squadron 245 s’étant trouvé distancés par le brouillard feront demi-tour prématurément mais les deux autres Squadrons effectueront leur Sweep selon le plan prévu et sans incident.

 

Le moteur de l’un des Typhoon du Squadron 174 (#JP 550) touché par les tirs de DCA tombera en panne, cet avion disparaissant dans la Manche.

Le pilote (P/O E. O’ Callaghan) parviendra à sauter en parachute environ 15 kilomètres à l’Ouest du Touquet et sera récupéré par un Walrus de l’Air Sea Rescue.

 

Troisième Fighter Sweep :

 

Prévu à 3 900 mètres d’altitude selon le trajet suivant :

Poix – Amiens – Berck

 

A 10h57, 19 Typhoon Ib des Squadrons 181, 182 et 247 décolleront de Biggin Hill pour effectuer un Sweep dans les régions de Poix, Amiens et Berck.

 

 

Les avions de ce 124e Airfield, après avoir volé au ras des flots jusqu’à 11h10, prendront de l’altitude pour franchir les côtes de France au-dessus de Ault avant de se diriger vers la région de Poix, volant à 3 900 mètres d’altitude.

Dans cette région, des chasseurs ennemis volant à 1 200 / 1 500 mètres plus bas seront alors aperçus se dirigeant vers Amiens.

Le Wing de la RAF attaquera ces avions mais apparemment sans succès réel, les chasseurs allemands rompant leur formation, s’enfuiront vers le Sud.

Le Wing s’étant reformé quittera la France au-dessus de Cayeux.

 

Pertes de la Luftwaffe : Aucune.

 

Pertes de la RAF : 3 Typhoon Ib du Squadron 182.

 

F/Sgt R.L.H. Dench : Typhoon Ib # JP 552 – Squadron 182

(sautera en parachute 1 km au Sud-Ouest de Canaples et parviendra à s’échapper)

 

F/O M.I. Fraleigh : Typhoon lb # R 8927 - Squadron 182
(Site du crash : Beauval. Son avion a pris feu et il est mort dans l'incendie,
faute de pouvoir ouvrir sa verrière. Il est inhumé au cimetière de Beauval ).

 

 

F/Lt G.F. Ball : Typhoon Ib # JP 499 – Squadron 182

(Lieu de crash : 3-5 km au Nord-Ouest de Blangy (Blangy-Tronville probablement ?)

Sera fait prisonnier.

 

 

Ces 3 pilotes ont manifestement été les victimes des pilotes allemands de la JG 26 :

 

12h24 : Lt Heineman 4 JG 26. Typhoon 1 km SE de Canaples.

12h25 : Lt Hoppe 4 CO JG 26. Typhoon 15km N d’Amiens.

12h32 : Lt Hoppe 4 CO JG 26. Typhoon 3-5 km NW Blangy.

 

 

LA MISSION / Annexes

 

Rapport de combat / F/Lt Hume, Squadron 485 (NZ) – Spitfire Mk IX

 

"I saw 4 a/c and climbed into the sun to get into position to attack.

When I got near enough to recognise them as Spitfires, a Me109 which was going into the opposite direction half-rolled and jumped them.

This E/A did not see me, so I just flew up behind and fired a short burst from about 15° starboard and approximately 100 yards range and saw a single strike on the starboard wing.

I was forced to break left violently to prevent running into him, and called white 2 (P/O Roberts) to finish him off.

White 2 was about to open fire when the E/A blew up".

 

Rapport de combat / Commandant Mouchotte, Squadron 341 (Free French Squadron)

 

"I was leading Blue Section and Flying at 18 000 feet coming back about 5 minutes after the bombers had bombed the target when we found some activity below about mid-way between Amiens and Abbeville and the Wing leader decided to orbit.

During the orbit, I saw a few E/A diving on some Spitfires at about 8 000 feet below and I decided to go down and give them some help.

I then found myself engaged in a dog fight against 25 to 30 E/A, both FW190’s and Me109’s.

In the dive one FW190 coming from the left and climbing made a head-on attack on me and I opened fire from 150 yards to point blank and the E/A had to break below avoid collision.

I was unable to break because my speed was about 400 m.p.h. indicated. I saw many cannon shoots bursting all over the E/A before losing sight of it underneath the nose of my aircraft.

I was unable to observe further results at the time owing to the presence of other a/c, one of which I attacked without results.

My n°2 however who saw the attack states that the E/A broke away downwards with an increasing amount of black smoke pouring from it.

After I broke off my second attack, I also saw the FW190 still going down vertically with a lot of black smoke pouring out".

ce site a été créé sur www.quomodo.com