Le 21 septembre 2007 - Cimetière Militaire Allemand de BOURDON.

La découverte de restes mortuaires du Lieutenant Hans Joachim Rimarski a amené l’association "Somme Aviation 39-45" à contacter, le 25/11/2006, Monsieur F. Horst Howe, Directeur des sépultures militaires allemandes du Nord de la France, afin de pouvoir donner une sépulture décente à ce pilote qui avait été porté disparu le 19 août 1943.

 

Les autorités allemandes décidèrent d’inhumer le Lieutenant Rimarski dans la grande nécropole militaire allemande de Bourdon, à 22 Km au nord-ouest d’Amiens où reposent plus de 22.000 soldats allemands tués dans la région au cours des combats qui se sont déroulés en 1940 et 1944.

 

L'inhumation du Lieutenant Hans Joachim Rimarski a eu lieu le vendredi 21 septembre 2007 à 14 heures au cimetière de Bourdon en présence d’une quarantaine de personnes, dont plusieurs délégations.

 

Dans la cour intérieure du cimetière, étaient exposés le moteur de l’avion ainsi que des photos du pilote, de l’excavation et des pièces retrouvées.

 

Les invités se sont réunis au fond du cimetière, au pied de la grande croix dominant la vallée de la Somme, théâtre de violents combats en mai et juin 1940.

 

Le service funèbre a été célébré par l’abbé Damay. Plusieurs allocutions se sont succédées puis, le corps du Lieutenant Rimarski a été porté en terre (Bloc 24 / tombe 251), instants d’une émotion intense où chacun ressentait l’absurdité des guerres et la nécessité d’une réconciliation entre les peuples.

 

Après une minute de silence, retentissait à la trompette, l’hymne national allemand (initialement, le Quatuor de l’Empereur) écrit en 1797 par le compositeur Autrichien Joseph Haydn (31/03/1732 - V 31/05/1809), puis, la vieille mélodie patriotique allemande "Ich hatt’ einen Kameraden" (j’avais un camarade), poème écrit en 1809 par Ludwig Uhland, musique écrite en 1825 par Friedrich Silcher, compositeur Allemand (27/06/1789 - V 26/08/1860). Cette mélodie a accompagné pendant deux siècles toutes les cérémonies ou obsèques militaires et est encore régulièrement jouée dans l’Allemagne actuelle.

 

Cette journée éclairée par un chaud soleil d’automne s’est achevée par un vin d’honneur.

 

Les recherches entreprises n’ont malheureusement pas permis de retrouver un membre de la famille du Lieutenant Rimarski.

FLIEGER BLATT Nr. 6/2007


Nous remercions vivement Monsieur Gert Overhoff pour son article publié dans le magazine FLIEGER BLATT.
We deeply thank mister Gert Overhoff for his article published in magazine FLIEGER BLATT.
FLIEGER BLATT_couverture PM.jpg
article FLIEGER BLATT_1 PM.jpg
article FLIEGER BLATT_3 PM.jpg
article FLIEGER BLATT_2  PM.jpg
Retour
 
ce site a été créé sur www.quomodo.com