Messerschmitt Bf 109 F-4 / Wnr 8338

8 blanc du 1er Staffel du Gruppe I de la JG 2

Pilote : Uffz Fritz Herke

Tombé le vendredi 5 juin 1942 sur le territoire de Caours
 

LA MISSION

Résumé de Jean-Pierre Ducellier

 

vendredi 5 juin 1942

Circus 188

 

 

Ce Circus 188 est, comme tous les Circus, une opération destinée à provoquer la Luftwaffe pour mieux la combattre.

6 Boston IIIa du Groupe II de la RAF britannique (protégés par 2 Wings de chasseurs de la RAF (6 squadrons)) attaqueront la centrale électrique d’Ostende.

6 Boston IIIa du Groupe II (protégés par 2 Wings de chasseurs de la RAF (6 squadrons)) attaqueront en même temps la centrale électrique du Havre.

Pendant cette même période, 3 Wings de Spitfire Vb de la RAF (9 Squadrons) effectueront une Diversion dans le secteur d’Abbeville.

Signalons encore que les avions du Groupe 10 attaqueront les aérodromes de Lannion et de Morlaix pendant ce même laps de temps.

Les deux stations électriques de Ostende et de Morlaix recevront des impacts directs de bombes.

Aucun avion ennemi ne sera vu aux alentours d’Ostende mais 50 à 60 chasseurs allemands seront aperçus dans la région du Havre.

Au cours de combats qui s’en suivront dans cette région, 4 FW 190 seront à l’origine revendiqués détruits, 4 probablement détruits et 2 endommagés pour la perte de 3 pilotes britanniques, un quatrième étant récupéré par l’ASR (Service de sauvetage en mer).

La Diversion sur Abbeville sera couronnée de succès. Au cours de cette opération les Spitfire Vb voleront au ras des flots jusqu’à 7 à 10 miles de la côte où les chasseurs vont rapidement reprendre de l’altitude pour survoler les côtes de France, n’étant repérés, théoriquement tout au moins, par l’ennemi que trop tardivement.

Dans cette opération de Diversion, le Wing de Biggin Hill arriva au Sud d’Abbeville, restant dans le soleil alors que 15 à 20 FW 190 décollaient de l’aérodrome d’Abbeville …

Ces chasseurs allemands seront très rapidement attaqués mais à peu près au même moment arriva un groupe de Messerschmitt Bf 109 de la JG 2 volant à la même altitude que les Spitfire Vb du Wing de Biggin Hill.

Au cours de combats qui s’en suivront :

1 FW 190 et 1 Bf 109 seront revendiqués détruits ;

1 FW 190 et 4 Bf 109 seront revendiqués probablement détruits ;

4 FW 190 et 1 Bf 109 seront revendiqués endommagés.

Les FW 190 décollant de l’aérodrome d’Abbeville / Drucat faisaient partie du II / JG 26.

Les victoires de la JG 26 :

L’Obfw Bierwirth du 5e Staffel du II / JG 26 revendiquera la destruction d’un Spitfire au-dessus de la baie de Somme à 15h45.

Le Fw Glunz du 4e Staffel II / JG 26 revendiquera la destruction d’un Spitfire à l’Ouest / Nord-Ouest de Ault à 15h50 (16e victoire).

Les pertes de la JG 26 :

FW 190 A-1 Wnr 110036 du 4 / JG 26. Endommagé à 10%.

FW 190 A-2 Wnr 5395 du II / JG 26. Endommagé à 30%.

Si la JG 26 ne revendiquera que la destruction de 2 Spitfire de la RAF, par contre, la JG 2 poursuivant vers Le Havre ses combats avec les Spitfire, revendiquera, jusqu’à 21 victoires.

En fait, 7 Spitfire Vb seront abattus et un classé « Catégorie E », c'est-à-dire détruit (à l’atterrissage des suites des combats aériens).

Si l’on retire les 2 victoires de la JG 26, on peut donc considérer que la JG 2 est responsable de la perte de 6 Spitfire Vb.

Il semble qu’il n’y ait pas eu en réalité de FW 190 abattu (Victoire réclamée par le Squadron 401 + W/Cdr Rankin). Cette victoire réclamée concernait-elle un FW 190 seulement endommagé ou à cause d’une erreur d’interprétation dans le feu de l’action, d’un BF 109 ?

Le second Bf 109 de la JG 2 a été manifestement abattu par un pilote du Squadron 72 de la RAF. Il est difficile d’être plus précis et il est par contre impossible de préciser qui de la JG 2 ou de la JG 26 est responsable de telle ou telle perte des Spitfire Vb.

Les pertes de la RAF

Le P/O S.F. Smither pilote du Spitfire Vb # BL 849 (S) du Squadron 401 RCAF sera tué au cours de ces combats aériens et inhumé dans le cimetière militaire d’Abbeville.

Le P/O F. Handcock du Squadron 133 (Spitfire Vb) trouvera également la mort dans le crash de son avion.

Le Sgt E.S. Hughes à bord du Spitfire Vb # AR 347 du Squadron 72 pourra regagner l’Angleterre mais son avion sera détruit à l’atterrissage (Crash / Landing). Pilote sauf.

Le Sgt A.J. Edwards RNZAF à bord du Spitfire Vb # BM 508 sautera au-dessus de la mer et sera sauvé par l’AirSea Rescue.

Le P/O G.G. Steen à bord du Spitfire Vb # BM 639 du Squadron 129 sera abattu en combat aérien. Pilote tué.

Le P/O N.W. Rowell (RNZAF) à bord du Spitfire Vb # BL 250 du Squadron 131 sera lui aussi abattu en combat aérien. Pilote tué.

Le Sgt A. Lysek à bord du Spitfire Vb # AD 257 du Squadron 302 sera également abattu en combat aérien. Pilote tué.

Enfin, un Spitfire Vb du Squadron 310 sera endommagé en combat aérien. Catégorie B.

Les pertes de la JG 2 :

Messerschmitt Bf 109 F-4 Wnr 7658. Pilote Hptm Wolfram Philipps du Stab / JG 2.

Crash 10 kilomètres au Nord-Ouest de Drucat.

Bf 109 détruit à 100%. Pilote parachuté mais blessé.

Messerschmitt Bf 109 F-4 Wnr 8338. 8 blanc du 1 / JG 2.

Crash à Caours. 100% détruit. Pilote : Uffz Fritz Herke. Tué.

Il avait eu une victoire sur un Spitfire l’année précédente.

FW 190 A-2 Wnr 5265 II / JG 2. Endommagé à 25%.

FW 190 A-3 Wnr 5328 8 / JG 2. Pilote : Uffz Johannes Baumann.

Blessé. Reviendra au combat mais sera tué le 23 août 1942.

Sitecrash_Caours.jpg
Retour
 
ce site a été créé sur www.quomodo.com