Leutnant Aloïs LÖHR

Le lieutenant Alois Löhr est né en 1916. Il s’engage en 1937 dans la Luftwaffe et sert d'abord dans la Flak jusqu’en février 1940.

Il s'oriente ensuite vers le personnel volant et rejoint la JG 26 à une date indéterminée.

Il avait pris part à vingt-cinq vols de guerre lorsqu’il décollera ce jeudi 26 mars 1942 de la base d’Abbeville / Drucat pour tester l’un des nouveaux chasseurs de l’époque : Le Focke Wulf 190 - Wnr 110 072 du 6 / JG 26.

L’exercice implique plusieurs piqués, le Leutnant Löhr ne pourra sortir de l’un d’eux et s’écrasera au Nord de l’aérodrome d’Abbeville sur le territoire de la commune de Hautvillers-Ouville.

Le crash aura lieu dans une pâture juste à la sortie Nord du village, 50 mètres environ à droite de la route départementale 105 menant à Lamotte Buleux.

Ce pilote sera probablement inhumé, de manière provisoire, dans le cimetière d’honneur d’Abbeville avant d’être officiellement transféré, ultérieurement, dans le Cimetière Militaire Allemand de Bourdon : Carré 32, ligne 10, tombe 403.

 

 

 


Photo transmise par Pierre Watteeuw
(Collection de M. Vanoverbeeke)

Focke Wulf 190 A-1

Le Focke Wulf 190 A-1 possédait un moteur BMW 801 C-1.

Son armement était composé de 4 mitrailleuses MG 17 de 7,92 mm (deux en capot moteur et deux dans les ailes) ainsi que de deux canons MG-FF de 20 mm situés dans l'emplanture des ailes.

 

 

 

 

Caractéristiques :

Constructeur : Focke Wulf

Pays : Allemagne

Type : Avion de chasse monoplace

Année : 1941

Envergure : 10,50 m

Longueur : 8,80 m

Hauteur : 3,90 m

Voie du train : 3,50 m

Poids à vide : 2 500 kg

Poids maximum au décollage : 3 855 kg

Vitesse maximum : 680 km/h à 5 600 m d’altitude

Vitesse de croisière : Environ 560 km/h

Durée pour atteindre 6 000 m : 5,6 minutes

Autonomie maximum : Plus de 1 000 km

Equipage : 1 personne

 

Précisions apportées par Jean-Michel Goyat :

Le ministère de l'air allemand, au milieu de 1941, décide la mise en production de l'appareil sous le nom de Fw 190 A-1 aux usines de Marienbourg et de Brême ; cette version sera construite à 102 exemplaires.

Il est envoyé au sein du JG 26, pour être testé opérationnellement à l'ouest, face à la RAF. Le moteur continue de poser des problèmes de surchauffe, entraînant quelques accidents, et les pilotes sont alors assez réticents à s'éloigner des aérodromes. L'armement est encore insuffisant malgré l'ajout de deux canons de 20 mm MG-FF à l'extérieur des mitrailleuses d'aile de 7,92 mm, mais Focke-Wulf, n'a jusqu'ici pas réussi à obtenir des armes plus puissantes à monter sur l'avion. Les appareils sont équipés d’une radio FuG VII a et d’un transpondeur (IFF) FuG-25.

La version A-1 est motorisée à l’origine par un moteur BMW 801 C-1 de 1539 Cv. Une partie de ces avions sera équipée en usine de systèmes d’emport de charges ETC 500 et de moteurs BMW 801 D plus puissants (1700 Cv), donnant naissance au A1/U1 avec le BMW 801 D1 et au A1/U2 avec le BMW 801 D2.

Celui que nous avons déterré porte le WNr 072.


création de site internet avec : www.quomodo.com