La dernière mission du Lancaster MKI LL 836 BQ-E du 550 Squadron de la RAF

Préambule :

La page dédiée à ce Lancaster n' est pas tout à fait identique à celles qui paraissent habituellement sur notre site. En effet il n' y a pas eu d' excavation ni de découvertes de pièces significatives pour cet appareil dont le lieu de chute est situé à Achiet le Petit  dans le Pas de Calais. Cependant  Somme Aviation (avec son Président Pierre BEN et l' un de ses membres Dany DHEILLY) a largement participé à la demande de M Xavier DUQUESNE, maire de la commune,  au succès de la manifestation qui eut lieu le 6 Juin 2015. Ce jour là environ 250 personnes étaient présentes pour rendre hommage à l' équipage du bombardier tombé le 11 avril 1944 sur le territoire du village.
Une recherche a été effectuée par Pierre BEN et Ghislain LOBEL au  "Bois de Logeast" lieu de l'impact principal, mais celle-ci n' a permis de retrouver que quelques morceaux de plexiglas et d' aluminium appartenant au Lancaster. La raison est  que l' appareil avait explosé en vol et que les pièces s' étaient dispersées en surface, aucune d' entre elles n' ayant été enterrées. La récupération de la carcasse du Lancaster avait du avoir lieu peu de temps après sa chute. La recherche fut d' autre part rendue difficile à cause du terrain pollué par des éclats de ferrailles datant de la 1ère guerre mondiale (bataille importante du 21 aout 1917 au "Bois de Logeast").

Les pièces collectées ont été remises aux descendants des membres de l' équipage après la commémoration.

L' Histoire de la mission fatale du LL 836 BQ-E du 550 Squadron de la RAF :


Le 10 avril 1944, 15 bombardiers quadrimoteurs de type Lancaster MKI quittent leur base de North Killingholme en Angleterre. Parmi eux le LL 836 BQ-E qui décolle à 23h25. A bord de l'appareil se trouvent 7 membres d' équipage : 4 anglais , 1 australien et 2 canadiens. Les 2 mitrailleurs remplacent les titulaires habituels qui ont été blessés lors d'une mission précédente.

Bien que nos recherches n' aient pas permis d' établir un décompte précis des missions effectuées pour chacun,  les informations recueillies permettent d' établir que l' équipage (y compris les remplaçants) est expérimenté, 2  aviateurs  sont décorés de la DFM, et 2 autres possèdent la DFC (voir détail dans  la liste des membres). On sait seulement que R.W PICTON a participé à 24 missions en intégrant celle sur Aulnoye Aymeries (article de journal The Comet).

Peu de temps après le décollage, le groupe effectue la jonction avec 116 autres bombardiers Lancaster et 7 Mosquitoe  au dessus des côtes anglaises. Ces 123 appareils ont pour origine plusieurs bases réparties  dans le Sud Est de l' Angleterre.

Les 7 Mosquito  font partie des "Pathfinders", une force dont le rôle est de marquer la cible juste avant le bombardement à l' aide de repères lumineux (les flares).

L' objectif de cette force aérienne est la gare de triage d' Aulnoye Aymeries située dans le nord de la France. Cette opération est réalisée dans le cadre du Transportation Plan, qui consiste a détruire les centres logistiques ferroviaires utilisés par les allemands en prévision du futur débarquement. La mission a mal commencé, car l'un des  bombardiers du groupe est manquant, il s'est écrasé au décollage ne faisant par miracle aucune victime.
.
Le 11 avril 1944, les bombardiers larguent leur cargaison destructrice entre 02h 20 et 02h 46  sur le centre ferroviaire. Au total environ 2000 bombes tombent du ciel pour un poids avoisinant les 800 tonnes. Seuls 287 projectiles atteignent leur cible, les autres engins sont tombés sur  la ville d' Aulnoye Aymeries et ses environs.


Les rapports officiels font état du bilan suivant :


30 locomotives sont mises hors de service

Le dépôt abritant les machines est pulvérisé

340 habitations sont détruites

On déplore 14 victimes civiles.


Les chiffres qui apparaissent ci dessus sont ceux qui figurent dans le livre de M Jean Pierre Ducellier (La Guerre Aérienne dans le Nord de la France du 26 mars 1944 au 11 avril 1944 "Missing in action"). Certains rapports officiels sont en contradiction  avec ces indications mais la rigueur avec laquelle  JP Ducellier effectue la synthèse des missions au travers des documents qu'il  consulte aux archives de Kew nous conforte  dans notre choix. Le Bomber Command War Diaries de Martin Middlebrook indique 132 Lancaster et 15 Mosquito dans le rôle des "Pathfinders" ). 


Ayant rempli leur mission, les appareils prennent la route du retour. Tout s'est déroulé conformément aux prévisions et la Flak sur place ne s'est pas montrée trés active. Cependant la chasse de nuit allemande a été alertée et des Messershmitt BF 110 G4 de la NJG 4 de la Luftwaffe  s' élancent de la base de Juvincourt (Aisne) à la poursuite du "Stream" qui rentre en Angleterre.




 

Lanc LL 836 ACHIET retouche Nettoye OKplus clair (Copier).jpg

LES MEMBRES D' EQUIPAGE DU LANCASTER LL 836 BQ-E DU 550 SQUADRON DE LA RAF


PILOTE : Flight Lieutenant (Capitaine) Richard William "Dickie"  PICTON, 24 ans. Matricule 129769, décoration (DFC) DISTINGUISHED FLYING CROSS. Né à Lechworth ( Hertfordshire ) ANGLETERRE, engagé volontaire. Profession journaliste.


MECANICIEN NAVIGANT : Sergeant (Sergent) Thomas Henry Guest – age inconnu- Matricule 1801227, né en ANGLETERRE engagé volontaire.


NAVIGATEUR : Flying Officer (Lieutenant) John James LOGAN, 26 ans Matricule 135108 , décoration (DFC) DISTINGUISHED FLYING CROSS . Né à Penicuik (Midlothian) ECOSSE, engagé volontaire. Profession Epicier.


BOMBARDIER : Flying Officer (Lieutenant) John Foster POTTER, 23 ans Matricule J/23136. Né à Régina CANADA, engagé volontaire.


OPERATEUR RADIO : Sergeant (Sergent) Kenneth Percy Charles WILLIAMS, âge inconnu Matricule 908406, décoration (DFM) DISTINGUISHED FLYING MEDAL. Né en AUSTRALIE, engagé volontaire.


MITRAILLEUR SUPERIEUR : Flight Lieutenant (Capitaine) William Hugh WAYCOTT, 22 ans, Matricule 145708 décoration (DFM) DISTINGUISHED FLYING MEDAL. Né à Witchurch (Devon) ANGLETERRE, engagé volontaire. Il remplace pour cette opération le Sgt KEEN du RCAF blessé lors d'une mission précédente.


MITRAILLEUR ARRIERE : Pilot Officer (Sous Lieutenant) William ESSAR, 22 ans, Matricule J/90741, né à Théodore (Saskatchewan) CANADA, engagé volontaire.Il remplace pour cette opération le Sgt PORTEOUS blessé lors d'une mission précédente.

L' Hommage de la population

Plusieurs parties disloquées, arrachées jonchent les champs. Des débris innombrables sont éparpillés sur plus de 200 mètres å la ronde. Sont découverts parmi eux les 7 corps des membres de l'équipage. Tous sont tués. 3 cadavres semblent intacts. 3 sont calcinés. le dernier s'est écrasé dans un champ de luzerne, son corps s'est enfoncé de 30 centimètres dans le sol. Lorsque les habitants arrivent. les débris brûlent encore. Des soldats allemands empêchent les curieux d'approcher. Pendant ce temps, le maire reçoit la visite d' officiers qui lui intiment l'ordre de faire creuser une fosse pour y placer ces 7 aviateurs au plus tôt. 
Monsieur VALLE s'étonne de la rapidité souhaitée par ses interlocuteurs et fait part de son refus de procéder dans de telles conditions : il faut des cercueils. Après bien des palabres. ils acceptent la proposition et dès leur départ, le maire commande au Service des Sépultures Militaires à Arras les 7 cercueils.
Reste à attendre leur livraison. Peu après, les 7 corps sont ramenés au village et déposés dans le petit local communal (communément appelé Poste de Police ou Local Incendie). Des bénévoles les allongent sur des sacs et des toiles sur le sol.
Dès l'arrivée des caisses toutes rudimentaires, les dépouilles y sont placées. On ferme la porte du local. il faut attendre. Le surlendemain, mercredi 13 avril, une remorque agricole est amenée à cette morgue provisoire. Les cercueils y sont chargés et emmenés à l'église  paroissiale pour l'office funèbre que célèbre le curé de Bihucourt.
Déposés dans le chœur. ces aviateurs reçoivent les funérailles qu'ils méritent. Une assistance considérable est venue leur rendre hommage, on y remarque même trois sous-officiers et des soldats allemands. Rechargés sur la remorque à l'issue de la cérémonie, les 2 chevaux conduiront les cercueils ensuite vers le cimetière communal.

Extrait du livre de M Colliot (4 longues années d' occupation)




La recherche des descendants

Tout est parti d' une réflexion de M Xavier DUQUESNE, maire de la commune qui lorsqu'il fut élu retrouva un courrier que Me Joyce HRYWKIV (nièce du mitrailleur arrière Willam ESSAR) avait envoyé à la mairie une dizaine d' années plus tôt. Ce courrier avait connu un début de réponse puis était tombé dans l' oubli. M DUQUESNE m' en parla et je lui proposai de rechercher cette famille, ayant moi même effectué ce type d' investigation quelques temps plus tot pour un autre équipage de Lancaster tombé à Iwuy dans le département du Nord.

Je me mis alors en quête d' informations au travers de divers forums traitant du sujet sur le net. C' est ainsi que je retrouvais John LOGAN, neveu de JJ LOGAN, le navigateur de l'équipage qui habite en Angleterre. John annonça qu' il passerai avec son épouse pendant les vacances d' été pour rendre hommage à son oncle au cimetière d' Achiet le Petit. M Xavier DUQUESNE retrouva entre temps un témoin qui s' était rendu sur le lieu du crash le lendemain du drame avec ses camarades de classe en dépit des interdits. C' est ainsi que le 21 Août 2014,  M Jacques HOURIEZ rencontra en présence de M Xavier DUQUESNE et moi même (Michel LESPAGNOL)  Mr  John LOGAN et son épouse pour leur faire part de son témoignage (voir ici la transcription écrite).
En nous quittant, nous nous sommes promis de mettre tout en oeuvre pour retrouver la famille de William ESSAR. Quelques mois plus tard, Mr John LOGAN m' informa qu'il avait pu entrer en contact avec Me Joyce HRYWKIV. C' est à partir de cette date que le projet d' une commémoration pris forme au sein de la mairie d' Achiet Le Petit.
Grâce à Erin NAPIER, conservatrice du Canadian Warplane Air Museum  de Mount Hope et amie de Pierre BEN, nous pûmes ensuite  localiser  une petite cousine de JF POTTER qui habite en Australie à Melbourne et dix jours avant la cérémonie un neveu du pilote Richard PICTON habitant au CANADA. Un travail de fourmi qui nous a emmené loin des pays d' origine des membres de l' équipage (Famille de JF POTTER né en Angleterre retrouvée en Australie et famille de RW PICTON né en Angleterre retrouvée au Canada. Nous n' avons hélas pas pu retracer les membres des autres familles.

Au final, nous avons donc  pu localiser les descendants de 4 des 7 familles des aviateurs tombés à Achiet Le Petit dont 3 étaient présentes lors de la commémoration du 6 Juin 2015. Il est à noter que la mère de Me Joyce HRYWKIV, soeur de William ESSAR a pu connaitre dans le détail  l'histoire  de cette journée tragique. En effet agée de 102 ans à la date de la commémoration et en possession de tous ses moyens, elle put bénéficier du récit qu' en fit sa fille à son retour d' Achiet.Elle put  faire le deuil de son frère 72 ans après la mort de celui-ci.

Voici la liste des descendants qui ont assisté à la cérémonie:
  • Mrs Joyce HRYWKIV (nièce du P/O William ESSAR mitrailleur arrière et  Norm son mari  (vétéran du  PPCLI*) de Edmonton Canada
  • Mr John LOGAN (neveu du F/O John James LOGAN Navigateur) et sa femme  Jan venus d' Angleterre.
  • Mrs Loïs MARTIN (cousine du F/O John Foster POTTER Bombardier) et  Colin son mari   venus de Melbourne Australie avec leur fille, leur beau fils et leurs 2 enfants venus d' Angleterre.

* PPCLI  « Infanterie légère canadienne de la princesse Patricia ») : Cette unité fut la première unité d'infanterie canadienne arrivée sur le théâtre des opérations de la première guerre mondiale, lorsqu' elle entra en France le 21 décembre 1914.


M Jean Pierre DUCELLIER a mis à notre disposition toute la documentation qu'il a recueillie aux archives de Kew pour élaborer cette page. Vous pouvez retrouver tous les détails de la mission dans le livre  précédemment cité
  (La Guerre Aérienne dans le Nord de la France du 26 mars 1944 au 11 avril 1944 "Missing in action" aux éditions Paillart)  disponible sur notre page "Le coin des Livres".

Grâce à M Stuart NIMMO, dont le père Neil NIMMO  était le pilote du 6ème Lancaster abattu la même nuit par l' équipage BERGMANN, nous pûmes rassembler une mine d' informations sur cet as allemand. Stuart NIMMO a écrit un livre en anglais  à propos de cette nuit tragique intitulé "PERILOUS MOON" qui n' est malheureusement pas traduit en français mais que vous pouvez vous procurer ici.

D' autres renseignements furent également recueillis auprès de Jocelyn LECLERCQ, Président de l' association "ANTIQ AIR" qui avait déjà travaillé sur cette "série" de la nuit du  10 au 11 avril 1944. Nos amis belges du "Mémorial de Rebecq"
(M Guy De Braeckeleer et M Wilfred Burie) représentants du 550 Squadron assistèrent  à la cérémonie en association avec l' administrateur du site dédié au 550 Squadron Mr Kelvin YOUNGS. M Laurent WIART, historien de la Région nous fit l'honneur de sa visite et nous a fourni l' extrait afférent au LL836 du livre de M COLLIOT. L' association de Florent MALVOISIN a participé activement à nous faire revivre un "voyage dans le temps"  en exposant  des uniformes  et d' autres pièces de collection. M René COQUEL de Bapaume mit à disposition une Jeep et un Dodge 6x6. Pierre BEN exposa un moteur Rolls Royce Merlin d'une précédente excavation identique à l' un des moteurs qui propulsaient le LL 836 BQ-E.

La journée s' est poursuivie par un survol des champs de bataille de la Somme pour les descendants des aviateurs et par une visite privée du musée de l' Association.

Ce travail de groupe était orchestré par

M Xavier DUQUESNE (Maire d' Achiet Le Petit), Mr Francois Venville, Mr Didier Labouré et le conseil municipal.

L' association des Gardiens de LORETTE et la Clique d' Achiet le Petit et de Ribécourt La Tour dirigée par M Jacques HOURIEZ ont rendu un bel hommage à l' équipage.

Vous pouvez revivre cette belle journée en cliquant sur ce lien : La journée du 6 Juin 2015 en images.

Les officiels présents étaient :
  • Mr Jean Jacques COTTEL, Député de la 1ère circonscription du  Pas de Calais, Mr DUVERGE et Me DROMART
  • Mr Xavier CZERWINSKI, Sous-Préfet du  Pas de Calais
  • L' Armée de l' air et la gendarmerie nationale.

Pour l' occasion, j' ai réalisé un diaporama animé d' une durée de 13 minutes qui relate cette nuit tragique et que vous pouvez visualiser sur "You Tube" en cliquant sur ce lien "Histoire du Lancaster MKI LL836 BQ-E du 550 Squadron



La chasse de nuit allemande

Les bimoteurs BF 110 G4 sont équipés de moteurs Daimler Benz d'une puissance unitaire de 1475 CV . Leur vitesse maxi est de 560 km/h; en croisière cet avion vole à 450 km/h. L' armement est composé de 2 mitrailleuses  MK 108 de 30 mm et de 2 MG 151 de 20 mm à l' avant ; 2 mitrailleuses MG 15 de 7,92 mm sont utilisées à l' arrière pour la défense.
 

L' équipage de l' Hauptman Helmut Bergmann décolle à 2h00 de la base de Juvincourt (Aisne) et se dirige sur le centre ferroviaire d' Aulnoye Aymeries. Trois hommes prennent place à bord de ce chasseur de nuit :


Le pilote : Hauptman Helmut BERGMANN 23 ans, le bordfünker (manipulateur radio et radar Liechtenstein) Feldwebel Günther HAUTHAL, , le mitrailleur arrière : Feldwebel Wilhelm SCHOPP.


L' équipage commence sa terrible série de victoires en abattant un premier Lancaster à Vieux Mesnil (banlieue de Maubeuge) à 2h 20, puis il enchaine 6 autres Lancasters en 46 minutes. Le LL836 BQ-E est le quatrième appareil abattu à 2h 43 sur le territoire de la commune d' Achiet le Petit. Dans son rapport, Helmut BERGMANN indique qu'il arrive par l' arrière sous l' appareil de manière à ne pas pouvoir être repéré. Il ne mentionne aucune réaction de la part de l' équipage qui n' a probablement rien vu venir. Cette manoeuvre est particulièrement délicate et audacieuse de la part du pilote car il doit incliner le BF 110 pour ajuster son tir. En effet, son Messerschmitt  n' est pas encore équipé de la tristement célèbre "Schräge-Music" (tir oblique) qui permit aux allemands d' obtenir un grand nombre de victoires.


Avec cette amélioration technique meurtrière, les chasseurs de nuit arrivaient sans se faire repérer sous les bombardiers britanniques qui ne possédaient pas de tourelle ventrale. Ils se positionnaient alors parallèlement au bombardier en ajustant leur vitesse et  déclenchaient leurs mitrailleuses à tir oblique. La RAF mis 9 mois avant de découvrir le fonctionnement de cette nouvelle arme secrète.


Lorsqu'il est abattu, le LL836 BQ-E ne comptait que 44 heures de vol au compteur.


Voici l' extrait du rapport d' Helmut BERGMANN relatif à la destruction du LL 836 BQ-E : (cliquez  ici pour voir le rapport complet de la nuit du 10 au 11 avril 1944 rédigé par le pilote en allemand)


A 2h 42, nous attaquâmes notre 4ème objectif : un autre Lancaster, par l'arrière et par le dessous à une distance de 100 mètres. Le fuselage et l 'emplanture des ailes s' enflammèrent immédiatement. Nous crûmes reconnaître les insignes BD ER (ce Lancaster portait en fait les lettes BQ E.) Cet avion s'écrasa en flammes à 2h 43, 1km5 au Nord Ouest d'Achiet le Petit 8km au Nord Ouest de Bapaume, 20 km au Sud d' Arras.

Au total Helmut BERGMANN aura abattu 7 Lancaster en 46 minutes au cours de cette même nuit ou 39 membres d' équipage perdront la vie. Ce seront les seules victoires remportées par la chasse allemande cette nuit là.


La nuit du 6 au 7 août 1944 alors qu' il effectue une mission avec le même équipage,  l' Hauptman BERGMANN est abattu près d' Avranches dans son BF 110 G4 immatriculé 140320 3C+CS qui était probablement celui utilisé la nuit du 10 au 11 avril 1944. Les 3 hommes perdrontnt la vie après avoir remporté ensemble 36 victoires  et effectué 135 missions de guerre.



La base de North-Killingholme en 1944

Northkilingholme 1944 (Copier).jpg

Reconnaissance photo Aulnoye Aymeries
le lendemain du bombardement

Reconnaissance 11 avril 1944 Aulnoye (Copier).JPG

F/ Lt Richard William "Dickie" PICTON

FlLtRWPicton (Copier).jpg

F/O John James LOGAN

FOJJLogan (Copier).jpg

F/O John Foster POTTER

John Foster Potter (Copier).PNG

P/O William ESSAR

William Essar (Copier).jpg

Profil d'un BF 110 G4 identique à celui de l' Hauptmann BERGMANN utilsé à Juvincourt au printemps 1944

Dessin BF  JUVINCOURT Printemps 1944 (Copier).JPG

F G.HAUTHAL- Hpt H.BERGMANN - F W. SHOPP

Gunther Hauthal Helmut Bergmann  Wilhem Schopp.jpg

L' attaque

Attaque du Lancaster.JPG

Croquis réalisé par Helmutt BERGMANN qui détaille les lieux de chute de 7 Lancasters qu'il vient d' abattre

Mission Bergmann.JPG

Les tombes des aviateurs

The Graves 2 (Copier).jpg

Première visite de John LOGAN en 2014

ACHIET 21082014 (Copier).jpg

Les familles des membres d' équipage le 6 Juin 2015

Familles de l'equipage.jpg

Le discours de M Xavier DUQUESNE

Mayor's speech (Copier).jpg

Projection du diaporama animé en présence des Officiels

Reception room (Copier).jpg

Les caractéristiques du Lancaster MKI


LONGUEUR : 21m 10
ENVERGURE : 31m 10
HAUTEUR : 5m 97
POIDS A VIDE : 16 700 KG
VITESSE MAXIMALE : 462 km/h
RAYON D'ACTION : 2670 km (suivant chargement)
PLAFOND MAXIMUM : 7500 m
ARMEMENT DE BORD : 8 mitrailleuses Browning 7.7 mm
TRANSPORT DE BOMBES : 6350 à 10 000 kg de bombes
MOTORISATION : 4 moteurs Rolls Royce Merlin en ligne 1 470 CV
EQUIPAGE : 7 hommes (occasionnellement 8)

W Essar avec ses parents peu avant son départ pour l' Angleterre

Scan Uncle Bill  Grandma  Grandpa.jpg

R.W "Dickie" PICTON à l' âge de 16 ans

RICHARD WILLIAM PICTON 14.jpg

Position des membres d' équipage

Lanc LL 836 ACHIET avec noms (Copier).jpg

Insigne du 550 Squadron

Insigne du 550.JPG

Record Book du 550 Squadron le LL836 n'est pas rentré!!!!

MISSING LL 836.JPG

Quelques photos de la Commémoration du 6 Juin 2015

Aout 2015
John revient à Achiet pour remettre un cadre
souvenir de remerciements au nom des descendants

John Logan Achiet (Copier).jpg

Pierre BEN remet un cadre souvenir de la commémoration au Sous Préfet

I55A0004 (Copier).jpg
Page réalisée par Michel Lespagnol

La presse en parle......

Voix du Nord.JPG

Pierre BEN emmène Loïs MARTIN et Colin son mari
pour un survol des champs de bataille de la Somme

P6062414 (Copier).JPG

Xavier DUQUESNE, Norm et Joyce HRYWKIV
au départ d' Albert Méaulte

P6062416 (Copier).JPG

John et Ian LOGAN

John Logan and Jan and others (Copier).jpg

Joyce et Norm HRYWKIV

Joyce et Norm.JPG

Loïs MARTIN

Lois.JPG

10 Septembre 2016, visite de Chris et Cilla BRITTON, et le témoignage émouvant d' Helen PICTON (mère de Chris), cousine de Richard PICTON le pilote

Chris Cilla.JPG

Pierre Ben remet à Chris un élément du LL 836 retrouvé sur les lieux du crash.

Chis Pierre.JPG

L' hommage de Chris, Cilla et Helen

Hommage.JPG

La prise de contact avec Chris BRITTON

Au début de cette année 2016, Chris Britton petit cousin du pilote Richard Picton a pris contact avec notre association en vue d' organiser une rencontre. Il avait pris connaissance via notre site internet de l' hommage qui avait été rendu en juin 2015 à l' équipage du LL 836. Il nous a informé quelques temps plus tard de son intention d' effectuer une visite à la fin de l' été. C' est ainsi que ce samedi 10 Septembre, Chris et son épouse Cilla ont  été reçus par M Xavier Duquesne maire  et son premier adjoint à la Mairie d' Achiet le Petit . Dans le courant de l' après midi nous nous sommes ensuite rendus au musée de l' association ou Pierre Ben a remis à Chris un élément du LL 836 découvert l' an dernier sur le lieu du crash. Chris avait enregistré une vidéo de sa mère, cousine propre de Richard Picton (le pilote du LL 836) destinée à tous ceux qui avaient organisé la cérémonie de l' an dernier. Dans cette vidéo que vous pourrez visualiser en cliquant sur le lien situé au bas de cette page, Helen explique sa jeunesse avec son cousin, une histoire du pilote alors qu'il était engagé volontaire à la RAF et la difficile épreuve de la famille à l' annonce de la disparition de Richard. Elle fait également part d'un rêve prémonitoire en rapport avec la chute du LL 836 la nuit  même du drame. Une vidéo à la fois émouvante et troublante qui ne laissera personne indifférent.

L' article de Journal écrit par Helen

ESP.JPG
ce site a été créé sur www.quomodo.com