Spit FY-J EN570.jpg

DE L' ENQUÊTE A L'EXCAVATION DU SPITFIRE IX EN 570 FY-J DU SQUADRON 611

Pierre BEN
J’ai été contacté en juin 2013 par le jardinier du château d’Occoches, suite à un article paru dans la presse sur la venue de Piotr Kuryllowicz, pilote du Spitfire crashé à Occoches. Ce dernier avait trouvé de l’aluminium autour d’un petit cratère dans le bois du Robermont, près de la villa Marguerite, bois attenant à la forêt de Lucheux. Bien sûr, depuis plus de dix ans, ce crash d’avion figurait dans nos archives, mais il est pratiquement impossible de rechercher les débris dans une forêt, compte tenu de la superficie.
Avec les indices de Mr Pruvost, la recherche allait être beaucoup plus simple. Donc en juin 2013 nous sommes allés sur place et effectivement le cratère était encore visible, bien que partiellement rebouché avec des débris de végétaux déversés par un négociant en céréales de Lucheux. D’ailleurs ces débris dégageaient une odeur fort nauséabonde lors de l’excavation et à peine supportable !!!
Après avoir obtenu les autorisations nécessaires, l’excavation eut lieu le 10 juillet.

Notre grutier, Gérald Frion, après avoir donné quelques coups de godets, remonta des pièces de structure en aluminium relativement bien conservées, tôlage de fuselage, tubes du bâti moteur, le radiateur intercooler en bon état, la plaque de blindage du radiateur de glycol et le magnifique Merlin 66 Rolls Royce. Ensuite il dégagea le moyeu d’hélice complet avec le mécanisme de régulation du pas d’hélice encore avec son huile d’origine !!! Aucune pièce n’avait brûlé. Seul, le carter inférieur du moteur était endommagé, le Spitfire avait heurté un gros arbre lors du crash. La partie supérieure était absolument intacte, d’ailleurs, lors du nettoyage, nous avons déboulonné les caches culbuteurs afin de présenter la culbuterie toujours à l’état neuf.

LE RAPPORT DE MISSION DU SQUADRON 611 LE 11 JUIN 1943

Le Squadron 611

Douze  "Spitfire" IX :

W/Cdr A.C. Deere "Spitfire" IX # EN 568. Green 1
F/Lt F. Colloredo MansfeId.“Spitfire" IX # EN 573. White 1.
F/Lt J.M. Checketts. “Spitfire” IX FY © H. Black 1.
F/Lt H.A.S. Johnston "Spitfire" IX # EN 576. Green 3.
FlI_t Fi. F. Luness "Spitfire" IX FY @ P. Green 2.
F/O J.H. Devlin “Spitfire” IX # EN 529. White 2.
F/O J. Garden "Spitfire" IX # JK 860. White 3.
F/O K Branson "Spitfire" IX FY © A. Black 2.
F/O. G.FI.Lindsay. "Spitfire" IX # EN 570. FY © J, B/ack3 .
Lt J. lvedte "Spitfire" IX # LK 979. White 4.
Sgt G. Claydon "Spitfire" IX # EN 564. Green 4.
Sgt K.J. King "Spitfire" IX _ FY © K. Black 4.

Beau soleil. À 15h58 le Wing décolla pour le Rodéo 229...Nous volions vers Saint-Pol-sur-Ternoise à 7800 mètres d'altitude et juste avant d'arriver au-dessus de cette ville du Pas-de-Calais nous aperçûmes alors 13 FW 190 volant vers le Sud à 6900 mètres d’altitude en formation, bien alignés, chaque avion se trouvant à 50 mètres I'un de l'autre. Le Squadron va alors immédiatement virer sur sa droite en plongeant vers ces avions ennemis pour les attaquer. Ces FW 190 virent à ce moment les avions de notre Squadron et alors que le F/Lt Checketts qui se trouvait le plus près des Huns', commença leur attaque, ces Huns s'échappèrent sur leur droite. Après un virage complet les avions ennemis passèrent sur leur dos et plongèrent verticalement pour disparaître dans la brume épaisse qui se trouvait à 4500 mètres. Le F/Lt Checketts sera le seul pilote capable d’ouvrir le feu vers I'un de ces avions. Il revendiquera cet avion ennemi détruit. Le W/Cdr Deere se trouvait prêt à tirer Iorsqu 'il vit un “Spitfire" qu 'il identiliera plus tard comme étant Black 4 surgir à travers sa section et désorganiser ainsi I'attaque. Black 3, le F/O Gordon R. Lindsay, venait juste à ce moment d'être aperçu plonger vers le sol avec 8 FW 190 derrière sa queue. II ne rentrera pas à la base, le Squadron perdit ce jour I'un de ses plus vieux et de ses plus populaires pilotes. Le reste du Squadron se reforma, reprit rapidement de I'altitude et sortit de France au-dessus de Berck à 5400 mètres avant d' atterrir sur la base à 17h17.'

* Huns. En français dans le texte anglais.

La mission RODEO 229 du 11 JUIN 1943

JP Ducellier
Vendredi 11 juin 1943, 15h48...Le rodéo 229 a commencé.... 4 Wings de « Spitfire » lX de la RAF recevront l’ordre d’effectuer chacun un sweep à 5 minutes d’intervalle sur le Nord de la France et en particulier sur le Pas-de-Calais.

24 Spitfire IX des Squadron 341 et 611devront effectuer un sweep de Cayeux vers Abbeville et Saint-Pol-sur-Ternoise où les avions engageront 13 FW190, revendiquant la destruction de l'un de ces FW 190 pour la perte de I`un de leurs “Spitfire” IX.
Ces “Focke Wull" FW 190 font en fait partie de la JG 26 et nous savons maintenant que cette formation allemande ne perdra en réalité aucun de ses avions lors de ces combats.

_ 24 “Spitfire” IX des Squadrons 403 et 421 (HCAF) effectueront un sweep de Cayeux vers Abbeville et Foix où un groupe de plus de 15 “Messerschmitt” Bf 109 seront aperçus et engagés, |'un étant revendiqué détruit et un second endommagé par les pilotes du Squadron 421.

- 24 “Spitfire” IX des Squadrons 303 + 316 ettectueront un sweep vers Le Tréport puis sous le contrôle d'Appledore, se dirigeront vers Amiens où 20 à 25 “Messerchmitt" Bf 109 seront poursuivis vers ie Nord de Beauvais. Le Wing sera ensuite attaqué par le dessus et par l'arrière par
d'autres Bf 109. L'un de ces Bf 109 étant revendiqué détruit.


- 24 "Spitfire" IX des Squadrons 331 et 332 effectueront un sweep de Sangatte vers Doullens. Au-dessus de la baie de Somme 4 FW 190 seront aperçus mais ne pourront pas être engagés.

Le 11 juin 1943 les “Spitfire” IX du Fighter Command de la RAF ont donc effectué 4 rodéos au-dessus de la Somme et du Pas-de-Calais entre 16h00 et 17h30.
- Le Gruppe ll de la JG 26 décollera deux fois.

Lors de la première sortie aucun contact n'aura lieu mais lors de la seconde sortie un "Spitfire" IX du Squadron 611 de la RAF sera ainsi battu en combat aérien se déroulant au Sud-Ouest de Saint-Pol-sur-Ternoise, ce “Spitfire IX # EN 570 (FY © J) venant s'écraser dans le bois du Robermont à Lucheux entraînant la mort du pilote le F/O Gordon Rowland Linsdsay..
Nous manquons, certes, de précisions mais il paraît légitime de penser que le F/O Gordon Rowland Lindsay a comme ses camarades voulu attaquer ces FW 190 du Gruppe ll de la JG 26 aperçus au-dessous de la formation britannique mais que les FW 190 s'échappant sur le côté, le pilote britannique, a très vite été pris en chasse à son tour, par ces FW19O qu'iI venait d'attaquer sans succès, avant d'être finalement abattu par l'un d'eux.. L'Obfw Glunz du 4 /JG 26 du Gruppe Il revendiquera la destruction de ce "Spitfire" IX au Nord de Doullens à 16h42. C'était sa 33' victoire. Il volait alors sur FW 190 A4 ou A5.

Découverte du moteur

Apparition du moteur (2).jpg

Découverte du moteur

Apparition du moteur (1).jpg

Ghislain le méticuleux

le moteur apparait.jpg

1ère pièces remontées

1eres pieces.jpg

Evacuation des déchets végetaux

Ghislain Lobel Chef du deterrage  (1).jpg

Début de la fouille

Ghislain Lobel Chef du deterrage  (2).jpg

Ghislain dirige l'opération

Ghislain Lobel Chef du deterrage  (4).jpg

Zone du crash

Impact du crash.jpg

Jacky et le moyeu

decouverte du moyeu .jpg

Moyeu Rotol

Moyeu au deterrage .jpg

Arrivée à la ferme

dechargement (3).jpg

Aurélien Ménochet au nettoyage

Aurelien (3).jpg

Carter Intercooler

Carter Intercooler.jpg

Intercooler

Carter Intercooler (1).jpg

Merlin 66

Merlin 66 cote droit (1).jpg

Bernard BEN au montage

Bernard au montage.jpg

Merlin 66

Merlin 66 cote droit (2).jpg

Merlin 66

Merlin 66 cote gauche.jpg

Intercooler + Merlin 66

Merlin 66 vue de derriere.jpg

Merlin 66 avec son moyeu Rotol complet

Moteur Merlin 66 (5).jpg

Nettoyage intercooler + moyeu

Moyeuintercooler.jpg

Plaque de blindage du réservoir de glycol

Plaque  blindage radiateur.jpg

Doc et Smithy en extase devant le moteur

Smithy et Doc en extase devan tle Merlin.jpg

Le rapport de gendarmerie
Dany Dheilly

26W292.jpg

Intérieur fuselage

EN 570 Lucheux.jpg

Fuselage coté gauche

fuselage EN 570 Lucheux (2).jpg

Fuselage coté gauche

IOW 11.12.16 (2) (Copier).JPG

Fuselage coté droit

IOW 11.12.16 (4) (Copier).JPG

Jean Michel Goyat, Pierre Ben et Steve Vizard

Jean Michel Goyat Pierre BEN et Steve Vizard (Copier).JPG

Pierre et le fuselage

Spit EN570 Lucheux (1).jpg

Une bande de copains satisfaits du travail accompli Jacky, Pierre,Aurélien,Jean Michel

une partie des copains (1).jpg

Remontée du Merlin 66

sorti du moteur (1).jpg

Remontée du Merlin 66

sorti du moteur (2).jpg

1ère exposition du moteur

sortie du moteur.jpg

Diverses pièces

Diverses pieces (5).jpg

LA RECONSTRUCTION DU SPITFIRE CHEZ AIRFRAME ASSEMBLIES

Pierre BEN
Une quantité significative de pièces de structure du fuselage et du bâti moteur ont été transmises à Steve Vizard, gérant de la société Airframes Assemblies basée sur l’île de Wight afin de prouver l’identité du Spitfire. Le EN 570 est actuellement en cours de reconstruction en version TR 9 c’est-à-dire biplace, il sera équipé d’une verrière arrière basse de type « Grace ». Le projet est bien avancé en ce début d’année 2018, effectivement le fuselage est pratiquement terminé. Il volera en Norvège pour le compte de « Norvegian Flying Aces », son immatriculation civile sera LN-AOA, bien évidemment le serial number EN 570 ne changera jamais.

Textes de Pierre Ben et JP Ducellier  - mise en page Michel Lespagnol

Le Spitfire LF IX serial EN 570, FY-J

JP Touzeau & Pierre BEN

Issu d’une commande pour 300 Spitfire Mk V passée le 23 aout 1941, le Spitfire EN 570 c/n°4181 est finalement envoyé dans l’usine Rolls Royce de Hucknall pour être mis au standard Mk IX, avec entre autre l’installation d’un Merlin 66 à compresseur double étage. Pas moins de 4008 Spitfire LF Mk IX furent assemblés avec  ce modèle de moteur dont l'une des particularités était l’introduction des carburateurs américains Bendix-Stromberg anti-G, qui permettaient les manœuvres en G négatifs à basse altitude, d’où les lettres LF (Low Fighter) Son premier vol a été effectué le 3 avril 1943, le EN570 est expédié 5 jours plus tard à la 15 ème Maintenance Unit, puis le 21 avril suivant il rejoint la 76 ème Maintenance Unit avant d’être versé le 15 mai 1943 au Squadron 611 de Biggin Hill, où il perçoit les codes FY-J. Le EN 570 fut crédité de deux victoires avec le F/Lt Vernon A. Lancaster, le 17 Mai 1943 sur un Messerscmitt Bf 109 et le 30 Mai sur un Fock-Wulf 190. Il ne resta en Squadron opérationnel que 27 jours. 

Le Pilote du Spitfire LF Mk IX, EN 570, Squadron 611

Pierre BEN

Le Flight Officer Gordon Rowland LINDSAY est décédé dans le crash, il avait alors 24 ans. Il était le fils de Arthur et Doris Lindsay de Whestone dans le Middlesex en Angleterre. Il est inhumé au cimetière Saint Pierre à Amiens, rangée 1, tombe n°13.



LE RAPPORT DE MISSION DU SQUADRON 341 "ALSACE" FAFL, LE 11 JUIN 1943

JP Ducellier

Forces Aériennes Françaises Libres
12 “Spitfire” IX
S/Ldr Mouchotte 16h00-17h15.
P/O Farman 16h00-16h40.
Sgt Mathey 16h00-17h15.
P/O Mailfert 16h00-17h15.
F/Lt Martel! 16h00›17h15.* .
P/O Laurent 16h00-17h15.
F/O ROSS 16h00-17h15.
Sgt Remlinger 16h00-17h15. ,
F/Lt Boudier 16h00-17h15.
FlSgt Leguire 16h00-17h15.
P/O Bouguen 16h00-17h15.
FlO Girardon 16h00-17h15.

Les 12 ”Spitfire" IX emmenés par le Commandant Mouchotte qui était également le leader du Wing de Biggin Hill avec le Capitaine Martel! et le Capitaine Boudier à la tête des sections yellow et blue décolleront de Biggin Hill à 16h00 pour se diriger en ascencion légère vers Cayeux, Arrivés à Cayeux a 16h25, a` 7200 mètres d'aItitude les chasseurs de ces Forces Françaises Libres de la RAF se dirigeront vers le Sud d'AbbeviIle tournant ensuite vers la gauche et prendront un cap de 60° vers Saint-Pol-sur Ternoise.

Quelques secondes plus tard, le Squadron 611 apercevra 12 Boches' se dirigeant vers le Sud au-dessous d’eux-mêmes. Le Squadron 611 tournera alors vers la droite tandis que le Squadron 341 virera sur la gauche, les deux formations plongeant pour attaquer ces avions ennemis. À ce moment le Wing se trouvera séparé. Le Squadron 611 reprendra cependant rapidement de I'altitude de nouveau, les avions du Squadron 341 les suivant et prenant alors la direction du retour sortant de France au-dessus de Berck à 5400 mètres. Arrivés à mi-trajet au-dessus de la Manche le Contrôle signalera alors que 12 Boches se dirigeaient vers le Nord et se trouvaient 25 miles a l'Ouest du Touquet. Le Squadron 341(FAFL) fera demi-tour mais ne voyant personne; regagnera l'Angleterre et survolera Hastings à 2100 mètres d altitude, arrivant au-dessus de la base à 17h15. Red 2 - S/Lt Farman avait fait demi tour prématurément ayant sa pression d’huile qui avait baissé très dangereusement. II faisait beau au-dessus de la Manche avec un ciel dégagé.


Des nuages de 6/10 se trouvaient à 2400 mètres d’altitude et il y avait un peu de brume au-dessus de la France.

Boches : en français dans le texte anglais.

Spit patrouille.JPG

Ferrure bâti moteur

ferrure bati moteur.jpg
LINSAY.JPG
ce site a été créé sur www.quomodo.com